Spéléologie

On le lui avait bien dit, que ça n’était pas raisonnable ! C’était une gorge bien trop étroite pour en tenter la descente ; surtout comme ça, quasiment nu et sans matériel. Ceci dit, il a eu pas mal de temps pour réfléchir aux conséquences de son acte… une fois coincé dans le noir pendant plusieurs heures, sans aucune possibilité d’aller plus bas, sans aucune solution pour faire demi-tour.

Peut-être a-t-il alors fait le point sur toute sa vie, sur la bêtise qui l’a mené dans cette situation quasi inextricable – c’est le cas de le dire ! A-t-il pensé que l’équipe de secours, dont j’avais la chance de faire exceptionnellement partie ce jour-là, n’arriverait pas à temps ? Il s’est sûrement senti plus que soulagé quand, enfin, la lumière de la lampe de l’équipe d’intervention a commencé à inonder le boyau étroit où il croupissait, tête en bas. Rapidement, nous avons fait suivre une caméra pour prendre quelques clichés de la position de la victime, afin de pouvoir la secourir au mieux. Puis, lentement, presque millimètre par millimètre, nous avons descendu le grappin avec précaution : pour rien au monde, nous n’aurions voulu endommager les parois et risquer ainsi de nouvelles complications ! Mais Seigneur, que la remontée nous a semblé longue… Imaginez à quel point nous avons tous été soulagés de le voir enfin apparaître, en un seul morceau, malgré son teint franchement verdâtre.

Épilogue

Je prends un peu ma "voix qui gronde", comme disent parfois mes petits patients : il s’agit pour moi de lui faire comprendre, quitte à lui faire un peu peur, que son geste aurait pu avoir des conséquences graves. "Mais Kylian, toi tu es un grand, à cinq ans ! Comment ça se fait que tu aies pu avaler un aussi gros cornichon, comme ça, en entier ? Tu pensais à quoi ? Heureusement que le docteur a pu descendre la petite pince pour le récupérer ; mais tu as vu, il a fallu t’endormir, ce n’est pas agréable… Il ne faut jamais recommencer !"

Il me regarde avec sa tête de canaille, de petit mec à qui on ne la fait pas. Il essaye quand même d’avoir l’air un minimum contrit, parce qu’il a hâte que je lui montre enfin la "photo de dans son cou", le cliché d’endoscopie que je tiens à la main. Alors bon, il faut quand même me donner une excuse, une explication, n’est-ce pas ? "Mais je sais bien, qu’il ne faut pas avaler les cornichons, moi ! Je sais manger tout seul, je ne suis plus un bébé. Non, moi je voulais que ça soit mon petit frère qui le mange ; mais il ne voulait pas, il fermait fort la bouche ! Alors j’ai voulu lui montrer comment il faut faire, et… je l’ai avalé – mais j’ai pas fait exprès, tu sais !"

La maman de Kylian et moi, nous nous retournons d’un seul bloc vers l’angle de cette chambre du service de pédiatrie où, profondément endormi dans sa nacelle, le bébé d’un an sourit aux anges dans son sommeil. À nous, maintenant, d’afficher un teint franchement verdâtre !…

About these ads

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. bouzou
    sept 29, 2012 @ 19:11:17

    Bien amené… la chute est mortelle bien que finalement prévisible compte tenu de la nature de ce Blog… mais on se laisse avoir quand même dans les premiers paragraphes (tiens, pourquoi elle nous parle d’un seul coup de spéléo ?) Bravo pour ce thriller à tiroir !

    Répondre

  2. des-idees-d-ide
    oct 07, 2012 @ 09:30:45

    ah ah ! excellent. Note pour plus tard, expliquer à mon fils de 5 bientôt de ne pas avaler les cornichons !

    Répondre

  3. drakenfield
    oct 21, 2012 @ 21:35:14

    Excellent!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

copyright © linoa13.wordpress.com
Aucun élément de ce site ne saurait être reproduit sans l'autorisation expresse et préalable de son propriétaire.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 69 autres abonnés