So cliché

Quand je suis entrée dans la chambre, je l’ai repéré tout de suite. Le lourd. Le boulet. Celui qui est pétri de ces fameux clichés sur les infirmières.

Celui à cause de qui je ne peux même pas chercher sur Google une image de montre d’infirmière, sans tomber sur des photo douteuses ! Celui qui est venu voir sa tante / cousine / amie à l’hôpital juste pour le plaisir de reluquer le personnel.

Imaginez déjà un accent marseillais à couper au couteau : « Mon Dieu, qu’elle est charmante ! que ça donne envie d’être malade ». Super… Je fais un sourire poli et je commence à prendre la tension de la patiente : « Oh ! La main sur le bras, ça doit être agréable » !

« C’est moi qu’il faut examiner, mademoiselle : je me sens tout chose depuis que vous êtes entrée ! »

Ok, j’ai compris ; j’en appelle à toute ma froideur professionnelle, toute la distance dont je suis capable. Je suis tellement à fond dans mon rôle de la vierge de glace que je fais baisser la température de la pièce de deux degrés. « C’est pour renflouer les caisses de l’hôpital, que vous me donnez des palpitations comme ça ? » ; « C’est moi qu’il faut examiner, mademoiselle : je me sens tout chose depuis que vous êtes entrée ! ». Et blablabla, etc… La pauvre patiente, humiliée, se tient l’arête du nez pendant la prise de tension et lui répète « Mais fous-lui la paix ! Tu vois pas que tu la saoules… Va fumer ta clope ». Apparemment, elle a eu droit à ce petit numéro au moins trois fois depuis le début des visites (à chaque femme qui est entrée dans la chambre, quoi).

Problème : la tension de la dame n’est pas bonne (parce qu’il l’énerve ?), je passe donc souvent la surveiller cet après-midi-là. « Eh mademoiselle, c’est vrai que sous votre blouse… » – « Je porte un pyjama en feutre ? Oui, c’est vrai. Pourquoi, on vous avait dit autre chose ? »… Je commence à répondre, c’est mauvais ; un voyant s’allume dans mon esprit, couleur rouge-de-colère.

Houston, nous avons un problème.

C’est à la perfusion suivante que j’ai craqué. Quand il a recommencé son petit ciné occupez-vous-de-moi, je l’ai fait asseoir pour lui prendre la tension. Quand j’ai relevé sa manche, il a dit « Ouh, c’est chaud ! » mais sa bonne humeur s’est vite refroidie face à ma tête : la tête qui dit « Houston, nous avons un problème ». Je contrôle une deuxième fois : « Ne parlez pas, s’il vous plaît » et j’entame un interrogatoire d’allure très médical : « Vous prenez un traitement pour le coeur ? Vous avez déjà eu mal ici, à gauche ? »…

Là, mon rigolo commence à pâlir à vue d’oeil, me bombarde de questions et le pouls que je prends avec application devient franchement rapide. Je décide alors que la blague a assez duré :

« – Vous avez mangé quoi, à midi ? »
« – … »
« – Ne me mentez pas, monsieur, je le saurai ! »
« – … »
« – Si, c’est très clair… Vous avez mangé du clown ! C’est bien ça ? »

Je suis sortie de la pièce en le laissant mi-furieux, mi-déconfit (et re mi-ours derrière ?). La patiente, elle, était littéralement explosée de rire ! Ça faisait plaisir à voir. Lui s’est comporté très correctement avec moi, tous les jours qui ont suivi.

Messieurs, retenez vos blagues : partez du principe qu’on me l’a sûrement déjà faite, jusqu’à l’écoeurement ; en plus quand je suis en colère, je mords.

PS : Pour ceux qui ne me croiraient pas, à propos des clichés, faites donc une recherche Google Image avec « infirmière ». Vous verrez ce qui sort (et notez bien que je n’ai pas dit « infirmière sexy », juste « infirmière ») ! Faites sortir les enfants avant, hein…

Advertisements

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Linsay
    Juil 15, 2011 @ 21:38:54

    Oh my God !!! Incredible !
    Mais euh… tu l’as vraiment fait ?!

    Répondre

  2. Linoa
    Juil 15, 2011 @ 22:01:58

    Oui. ^_^ Ça te laisse imaginer à quel point j’étais énervée !

    Répondre

  3. bouzou
    Fév 01, 2012 @ 17:49:06

    Bien ! Excellente réaction… faut pas se laisser faire ! Dans le tas les machos, là où ça fait mal !
    http://bouzou.wordpress.com/

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

copyright © linoa13.wordpress.com
Aucun élément de ce site ne saurait être reproduit sans l'autorisation expresse et préalable de son propriétaire.