Une histoire d’allaitement

J’ai écrit cet article pour le site Je suis une Seinte, qui l’a mis en ligne le 15 mai 2012. Un grand merci à leur équipe pour cette publication, ainsi qu’à Pezito pour le dessin qui illustre mon texte. N’hésitez pas à leur rendre visite !

Avant toute chose, il me faut poser le décor : un service de néonatologie, endroit pénible s’il en est pour une jeune maman. Mon (très) jeune patient est né trop tôt, trop petit. Il a subi beaucoup de soins, parfois douloureux ; on a craint pour sa vie et parfois, c’est une perfusion qui l’a alimenté. Inutile de dire que dans un cas comme celui-là, l’allaitement maternel peut vite passer au second plan… Et pourtant, il est primordial ! Comme nous l’avions expliqué à sa maman, un si petit bébé ne se nourrit que de lait maternel, son corps ne supportera rien d’autre. Il en va, encore une fois, de sa vie. C’est si capital qu’en cas de refus ou d’impossibilité de la part des mamans, nous leur donnons le lait dont d’autres femmes généreuses approvisionnent le lactarium. suite

Lèse-majesté

Quand, dans un service, il y a un médecin pédagogue, ça finit toujours par se savoir. C’est une info qui se passe sur les bancs de l’école d’infirmières : celui qui explique, qui prend le temps. Celui qui se pose sur un coin de table dans l’office, pour vous faire un croquis rapide du coeur ou de l’estomac ; celui qui va chercher l’élève du service dès qu’il s’apprête à faire quelque chose qui sort de l’ordinaire. Oui, un tel médecin se remarque… car ce n’est pas la règle générale, hélas ! suite

copyright © linoa13.wordpress.com
Aucun élément de ce site ne saurait être reproduit sans l'autorisation expresse et préalable de son propriétaire.