À la salle de réveil

La salle de réveil est un service parfois… animé ! Cette grande pièce, attenante au bloc opératoire, emploie une véritable petite armée d’infirmières pour surveiller les patients lors d’une phase critique : le réveil d’anesthésie. Au point qu’existe une spécialité Infirmière Anesthésiste (IADE), qui nécessite deux années d’études en plus. Un passage en salle de réveil est donc toujours stressant pour une infirmière – mais aussi, parfois, assez insolite !

Ce n’est pas un mystère, les produits d’anesthésie ont un effet sur le cerveau. Les réactions sont donc assez variées, au réveil : désinhibition, agressivité, larmes, fou rire… Ce n’est pas pour rien qu’on parle de « drogues » d’anesthésie !

Cigarette & Whisky

Ce patient était déjà haut en couleur, à la base. Dans le service, nous l’appelions « Lucky Luke » ; et pour cause ! Chapeau de cowboy et santiags, catogan blanchi par les années, corps couvert de tatouages… Il avait aussi les mauvaises habitudes de son illustre modèle. Pas le Lucky Luke aseptisé au brin de paille et à la bouteille de coca, non ! Le Lucky Luke des origines : cigarette et whisky. Autant vous dire que je l’ai suivi pendant de nombreuses années, dans le service de gastro-entérologie interventionnelle où je travaillais. Pourtant, malgré cette longue relation de soin et malgré cette apparence peu conventionnelle, ce monsieur était aussi d’une timidité maladive ! À peine si nous avions parlé, à peine si j’avais entendu le son de sa voix… Jusqu’à ce fameux jour en salle de réveil.

Comme cela arrive parfois, le patient avait du mal à refaire surface. Dans ce cas, l’infirmière de salle de réveil peut se montrer particulièrement pénible ; quand il s’agit de maintenir un patient éveillé, tous les coups sont permis ! Appeler sans cesse, presser la main, tapoter la joue… Si le sommeil est profond, on peut même en arriver à faire un peu mal : pincer l’oreille, appuyer sur la mâchoire… J’ai insisté pendant un petit moment – quand le patient a ouvert les yeux et… m’a balancé une énorme claque !

Les risques du métier

« TU M’EMMERDES ! » me hurlait ce monsieur, lui dont je n’avais presque jamais entendu la voix, lui d’habitude si discret et si poli ! Dans un cas comme ça, il ne faut pas le prendre personnellement ; c’est l’anesthésie qui parle… Bon, la claque c’est déjà moins fréquent, mais mettons cela sur le compte des risques du métier.

Quelques semaines plus tard, j’ai reçu des fleurs… Et je peux vous dire que, durant les années qui ont suivi, ce patient a ajouté les joues rouges et les yeux baissés au mutisme qui le caractérisait, à chaque fois qu’il se trouvait en ma présence !

Petite précision : Bien que racontée à la première personne, je ne suis pas l’infirmière de cette histoire ! Il s’agit de l’infirmière qui m’a donné envie de faire ce métier, et qui a amplement contribué à faire de moi l’infirmière mais aussi la personne que je suis. Je me suis contentée de mettre en mots son récit, à la façon « Hospitalités »… Merci pour cette histoire, Maman. 🙂

Advertisements

6 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Céline
    Juil 06, 2012 @ 19:09:45

    Mouahaha ! La pauvre ! Bon d’accord sur le moment ça fait plus mal que rire, mais après coup quand même c’est drôle !
    Mon seul souvenir dans une salle de réveil (mais en tant que patiente!) c’est que je m’ennuyais à mourir… Alors je me suis amusée à faire une marionnette avec le truc qu’on te met sur le doigt pour mesurer ton pouls, jusqu’à ce que je m’aperçoive que le gars qui était sur le lit juste à côté du mien me regardait bizarrement… xD
    Ensuite comme j’en avais marre d’être allongée je me suis mise assise plusieurs fois ; une infirmière revenait à chaque fois me dire « vous devez vous allonger » et moi bien sûr comme les mecs bourrés je répondais « mais je vous assure, je me sens très bien! ». Je crois qu’elle a dû me trouver un peu lourde. 😀

    Répondre

  2. Tiffany
    Juil 06, 2012 @ 20:28:17

    Pas mal du tout, effectivement c’est marrant et douloureux 🙂
    Céline aussi, c’est super mignon la marionnette.
    Que de souvenirs et d’histoires à venir.
    On attend impatiemment la prochaine 🙂

    Répondre

  3. Selune
    Juil 06, 2012 @ 20:52:25

    Haha ! En même temps, des fois, les infirmières ne se rendent pas compte qu’on (le cerveau du moins) est parfaitement réveillé quand elles parlent de nous, c’est juste que les muscles eux ne le sont pas…

    Et du coup c’est frustrant, parce qu’on a envie de dire « mais lâchez moi, je suis réveillé ! », mais le larynx et la langue ne marchent pas… J’imaginer donc bien le mec réveillé, qui se fait pincer et claquer sans pouvoir rien faire…

    Ça énerve !

    Répondre

  4. Yota
    Juil 06, 2012 @ 21:21:33

    L’histoire est très sympa et rigolote! 🙂
    J’aime particulièrement la fin et les mots de l’auteur, la référence et le fait de voir qui a été ton modèle et ta source d’inspiration, c’est très touchant… 😉
    Quand même, le gars a tout de même été au point de mettre une gifle, y en a qui se privent pas, et ce, malgré les drogues d’anesthésie, c’est tout de même un peu gonflé… :p
    Céline, c’est sûr que quand on fait des trucs bizarres, les gens autour te regardent toujours d’un air ahuri… Mais toi aussi, c’est ta faute! Qu’est-ce qui t’a pris de réagir aussi naturellement!? Le monde n’est pas encore habitué aux gens foufous comme nous, fais gaffe la prochaine fois…!
    Tiff, je plussois, on attend la prochaine histoire, make us dream Linoa !!

    Répondre

  5. herevero
    Juil 06, 2012 @ 23:56:34

    Moi , je suis infirmière et j ‘ai assisté au réveil de mon mari après sa fibro , une petite exception ! Il émerge un peu , je lui demande si tout va bien , il me répond « psychorigide !  » et se rendort !!
    Il est parti en salle de reveil et ne se souvient de rien … moi j ‘ai bien ri !

    Répondre

  6. Linoa
    Juil 07, 2012 @ 23:35:52

    J’aime beaucoup vos histoires de réveils mouvementés qui sentent le vécu douloureux…. J’imagine particulièrement Céline avec sa marionnette ^^ Mais je dois avouer que le « psychorigide » m’a bien fait marrer aussi! Il y a quelque temps j’étais là pour le réveil d’une proche (ah ces infirmières ont bien des passe-droit! ) qui répétait toujours les même phrases en boucle façon Dory:  » C’est fini? Ah… Ça a duré longtemps? Ça s’est bien passé? Et ça a duré longtemps? Ah bon…. Mais ca s’est bien passé? Zzzzzzzz c’est fini???? Etc etc

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

copyright © linoa13.wordpress.com
Aucun élément de ce site ne saurait être reproduit sans l'autorisation expresse et préalable de son propriétaire.