Elen síla lúmenn’ omentielvo

langue Quenya

Trois heures du matin. Il est trois heures du matin et Roxane, âgée de deux jours, ne veut toujours pas dormir ! Dans son lit, dans les bras, contre Papa : elle pleure, pleure, pleure. Et Maman, qui a eu un accouchement difficile puis deux jours de visites à la chaîne, est épuisée et pleure, pleure, pleure. Plus

Publicités

Spéléologie

On le lui avait bien dit, que ça n’était pas raisonnable ! C’était une gorge bien trop étroite pour en tenter la descente ; surtout comme ça, quasiment nu et sans matériel. Ceci dit, il a eu pas mal de temps pour réfléchir aux conséquences de son acte… une fois coincé dans le noir pendant plusieurs heures, sans aucune possibilité d’aller plus bas, sans aucune solution pour faire demi-tour. suite

Placebo

Cet article a été rédigé à la demande de Medscape.fr, site d’actualités médicales s’adressant aux professionnels. Je vous conseille cette lecture pour approfondir le sujet. N’hésitez pas à leur rendre une petite visite !

Ah ! Les médicaments génériques… On pourrait les croire entrés dans les moeurs ; il suffit de passer la porte d’un service pour se convaincre du contraire ! En réalité, beaucoup de gens ont un rapport quasiment affectif avec leurs médicaments. Combien ai-je eu de patients chroniques attachés à une « vieille » spécialité, qui refusent le nouveau traitement pourtant bien plus performant ? Qui persistent à prendre un médicament non remboursé et non efficace ? C’est aussi, souvent, le reflet de la confiance qu’ils accordent à leur médecin. suite

À la salle de réveil

La salle de réveil est un service parfois… animé ! Cette grande pièce, attenante au bloc opératoire, emploie une véritable petite armée d’infirmières pour surveiller les patients lors d’une phase critique : le réveil d’anesthésie. Au point qu’existe une spécialité Infirmière Anesthésiste (IADE), qui nécessite deux années d’études en plus. Un passage en salle de réveil est donc toujours stressant pour une infirmière – mais aussi, parfois, assez insolite ! suite

Les pieds nickelés au don du sang

Pour une fois, sortons du cadre de l’hôpital : l’anecdote d’aujourd’hui est issue de ma vie privée… Mais pour autant, pas sans rapport avec le médical.

J’avais décidé, comme régulièrement, d’aller donner mon sang quand j’ai reçu un texto de l’EFS avertissant, justement, d’une baisse des stocks en-dessous du niveau critique. Autant faire ma bonne action jusqu’au bout, en motivant plus de monde ! suite

Fou rire

Le fou rire, c’est un truc insidieux. Déjà, par définition, c’est incontrôlable. Et ça arrive toujours dans des moments où, vraiment, ce n’est pas approprié ! Que celui qui ne s’est jamais fait virer de cours par un prof super strict, à la suite d’un fou rire, me jette le premier poisson d’avril… suite

Une histoire d’accouchement

En général, les premiers stages des études d’infirmière se font dans des lieux de vie, le plus souvent des maisons de retraite ; les premiers stages hospitaliers viennent ensuite.

Pour mes premiers pas à l’hôpital, j’ai eu la chance de réaliser un rêve et de travailler en maternité. Ainsi, avant d’être confrontée à la mort, j’ai pu assister au début de la vie. J’ai participé à l’accompagnement des grossesses ; grâce à la sage-femme extraordinaire qui m’encadrait, j’ai beaucoup appris (notamment sur l’allaitement maternel, mais ça je vous en parlerai une autre fois). J’ai accueilli un nouveau-né dans mes bras et l’ai apporté à sa maman, pour qu’elle le voie pour la première fois ! J’ai eu souvent les yeux mouillés… suite

Previous Older Entries

copyright © linoa13.wordpress.com
Aucun élément de ce site ne saurait être reproduit sans l'autorisation expresse et préalable de son propriétaire.