Quand la nulle y pare

Enfin !

« Vous avez des enfants ? »… Si chaque personne qui m’a posé cette question avait fait don d’un kilo de riz à une association, on aurait réglé le problème de la faim dans le monde. C’est souvent dit avec gentillesse, parfois avec reconnaissance – parfois aussi, craché comme une insulte : « Vous ne pouvez pas comprendre, vous n’avez pas d’enfant. » Plus

Publicités

Rester sa maman

Si rose, si beau, si… parfait ! C’était un magnifique bébé, éclatant de santé, qu’avait mis au monde depuis quelques heures la jeune mère la plus angoissée que j’aie vue de ma vie. Il faut dire qu’elle avait des raisons de l’être : quelques années plus tôt, elle avait donné naissance à une petite fille qui ressemblait beaucoup à ce bébé. Si belle. Si parfaite. Et pourtant mourante, d’une pathologie très rare, fatale à court terme… Elle n’avait été aux côtés de ses parents qu’un an à peine. suite

Une histoire d’allaitement

J’ai écrit cet article pour le site Je suis une Seinte, qui l’a mis en ligne le 15 mai 2012. Un grand merci à leur équipe pour cette publication, ainsi qu’à Pezito pour le dessin qui illustre mon texte. N’hésitez pas à leur rendre visite !

Avant toute chose, il me faut poser le décor : un service de néonatologie, endroit pénible s’il en est pour une jeune maman. Mon (très) jeune patient est né trop tôt, trop petit. Il a subi beaucoup de soins, parfois douloureux ; on a craint pour sa vie et parfois, c’est une perfusion qui l’a alimenté. Inutile de dire que dans un cas comme celui-là, l’allaitement maternel peut vite passer au second plan… Et pourtant, il est primordial ! Comme nous l’avions expliqué à sa maman, un si petit bébé ne se nourrit que de lait maternel, son corps ne supportera rien d’autre. Il en va, encore une fois, de sa vie. C’est si capital qu’en cas de refus ou d’impossibilité de la part des mamans, nous leur donnons le lait dont d’autres femmes généreuses approvisionnent le lactarium. suite

L’accroche-coeur

L’attachement en pédiatrie, plus encore en néonat’, n’est pas le sujet de conversation favori des soignants. Certaines vous diront que cela n’existe pas – je suis professionnelle, moi, madame ! Ces personnes-là se cachent la réalité. Car cet attachement fait partie de nos outils de travail. suite

L’habit ne fait pas le moine

papibébé

Parfois, on devrait tourner cinq ou six fois sa langue dans sa bouche avant de parler…

En stage en néonatalogie, je m’occupe du petit Santiago ; je dois lui faire une toilette en couveuse. J’apporte donc mon matériel, et j’invite la maman à assister au soin. suite

copyright © linoa13.wordpress.com
Aucun élément de ce site ne saurait être reproduit sans l'autorisation expresse et préalable de son propriétaire.